Orpierre – Pilier W de l’Ascle : Le maître de la danse

Publié le 01 June 2010 par Antonin

Dans les Baronnies si il y a bien un nom qui revient immanquablement dans la tête d’un grimpeur c’est Orpierre. En plus de ses centaines de voies d’une longueur, on trouve à Orpierre une bonne vingtaine de grandes voies. C’est donc par Le maître de la danse, une grande voie facile du secteur de l’Ascle, que Céline, Mike et moi avons choisit de faire notre première cordée en flèche (un leader et deux seconds de cordée) le 26 mai 2010.

  • Type d’itinéraire : voie d’escalade en 4 longueurs
  • Orientation : S
  • Configuration : Face
  • Dénivelé des difficultés : 90m
  • Temps de parcours : 2h30
  • Cotation : D
  • Engagement : I
  • Cotation libre : 5b
  • Qualité de l’équipement : P1 (très équipé, relais non chaînés)
  • Topo du Maître de la danse sur camptocamp.org.

Le secteur de l'Ascle Céline et Mike dans l'approche Céline et sa corde

Nous voilà donc à l’attaque de la première longueur ce mercredi vers 10h30 avec une cordée en flèche déjà engagée dans la longueur juste après la traversée et une autre cordée de deux personnes à l’attaque de Malkuth la Terre (située juste à droite du Maitre de la danse, les premiers relais étant communs).

La cordée précédente déjà engagée dans la traversée Première longueur Dans la première longueur

Mike pendu à R2, juste après la traversée

Les 40 premiers mètres nous amènent à droite d’un grand surplomb jaune où se situe le premier relais. Ce sera Mike qui prendra la tête pour la belle traversée aérienne d’une quinzaine de mètres au dessus du grand surplomb. La seconde partie, plus classique, continue par une petite dalle verticale sur des prises à doigts (5b) et une séance de randonnée (3c) pour terminer par une dernière dalle à grosses prises et petites adhérences (5a).

La dernière longueur vue d'en haut Le relais de sortie Rangement du matos en haut

On devait initialement faire cette voie la veille mais mais c’était sans compter sur le fait de se prendre un but à cause d’une mauvaise lecture de l’approche. Bah oui, à force de potasser le topo, dans ma tête la voie était sur un autre secteur, ce qui nous a valu deux heures de marche pour finalement se retrouver au pied de la voie vers 14h avec une demi-douzaine de personnes pendues au relais de départ de la traversée. C’était foutu. On a donc troqué la grimpe contre une baignade (bien fraîche) dans les gorges de la Méouge et remis cette voie au lendemain.

Pour conclure c’est une sympathique voie d’initiation bien sécurisée, le passage clé étant la traversée au dessus du grand surplomb, plus que le petit mur en 5b, qui reste impressionnante à cause de son ambiance gazeuse. Cette grande voie est, certainement à cause de son accessibilité, très fréquentée, prévoyez un plan B sur l’Ascle ou l’Adrech (tout proche) dans le cas où une ou plusieurs cordées seraient déjà engagées dans la voie.


3 réactions sur Orpierre – Pilier W de l’Ascle : Le maître de la danse

  • Asilef17 says:

    Ah bah finalement Celin pouvait marcher. C’est cool. On a l’impression qu’il faisait trooooop beau! Vous devez être encore bien bronzés.

    Merci pour la chronique, je kiffe!

  • Béa says:

    Donc ça par exemple, c’est une grande voie “facile”… C’est beau mais c’est haut quand même !

    Bon, moi j’hésite à m’abonner à tes chroniques, ça me rend jalouse ! ;)

  • paulo says:

    elle devait bien vous rafraichir la méouge
    l’équipeur local des falaise de Chateauneuf

  • Laisser une réponse

    Derniers articles

    Nuage de tags

    A propos

    Bonjour ! Bienvenue sur cet espèce de portfolio qui ne casse pas des briques, réalisé au fil de sorties d'escalade et autres courses en montagne, en canyon, en forêt ou ailleurs, histoire de respirer un peu d'air frais.

    Ce blog est propulsé par WordPress.

    Copyright © Antonin Carion.